Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé droit

Julien Freund actuel

Quelques années après sa mort, l’œuvre de Julien Freund revient incontestablement dans l’actualité, tout particulièrement dans les pays latins. C’est ainsi qu’une nouvelle édition espagnole de Qu’est-ce que la politique ? (Seuil, 1967) vient de paraître en Argentine, dans une traduction révisée par Jeronimo Molina et présentée par Juan Carlos Corbetta (Qué es la politica ?, Struhart y Cia, Buenos Aires, 2003). Professeur de science politique à l’Université de Murcie (Espagne), Jeronimo Molina avait lui-même publié il y a deux ans une remarquable étude sur l’œuvre de Freund, Julien Freund. Lo politico y la politica (Sequitur, Madrid, 2000, préface de Dalmacio Negro Pavon), extraite d’une thèse de doctorat soutenue deux ans plus tôt, qui ne comprenait pas moins de 600 pages : La filosofia politica y juridica de Julien Freund, Universidad Complutense, Madrid, 1998. Il prépare maintenant un numéro spécial de la revue Empresas politicas entièrement consacré à la pensée de Julien Freund, do…

Charles Maurras par Alain de Benoist

Bulletin Charles Maurras
«On est frappé, écrit Alain de Benoist, de l’extraordinaire quantité de phénomènes dont Maurras a été le témoin, mais sur lesquels il est resté muet (ou aveugle). Alors qu’il a passé un temps extraordinaire à commenter au jour le jour la politique politicienne, Maurras a été incapable d’analyser le mouvement de la modernité, d’étudier la montée de la bourgeoisie, d’énoncer la moindre considération théorique sur la philosophie du droit, le paradigme de l’échange, l’essor de la technique, les conditions du changement social. Il n’y a pas non plus dans son œuvre d’analyse du fordisme, du taylorisme, de l’américanisme. (…) Rarement un théoricien politique aura été aussi peu analyste des doctrines et des tendances profondes de son temps. Parmi les grands auteurs, Maurras ne s’intéresse guère qu’au domaine littéraire. Dans le domaine politico-idéologique, son univers reste essentiellement celui du XIXe siècle. (…) Maurras réagit en écrivain, en artiste, en poète. (……