Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé Nouvelle Ecole

Charles Maurras sur l'avenir du roi, de la monarchie et de la France

FACULTE DES LETTRES D'AIX-EN-PROVENCELe 16 Septembre 1884Baccalauréat 1ère partieEpreuve de français COPIE DE CHARLES MAURRAS,
ÉLÈVE DE PREMIÈRE A L'ÉCOLE SECONDAIRE LIBRE
DU SACRÉ-COEUREn raison de l'épidémie de choléra qui sévissait dans la région, les épreuves du baccalauréat qui devaient se passer au mois de juillet avaient été repoussées jusqu'à la rentrée suivante. DISSERTATION FRANCAISE


Turgot retiré au château de la Roche-Guyon chez la duchesse d'Enville écrit à Voltaire pour le remercier de l'appui qu'il lui a prêté pendant son ministère, pour lui expliquer les causes de sa disgrâce et lui exprimer son inquiétude pour l'avenir du roi, de la monarchie et de la France.



Monsieur,

Depuis longtemps vous avez appris ma retraite, et, je n’en doute pas, la chute d’un ami qui vous est si dévoué a dû éveiller en votre cœur un écho sympathique. Retiré dans une belle solitude et un peu distrait de mes noires pensées par les soins d’une attentive amitié, j…

Maurras écrivain, artiste, poète

"Sur la politique, Maurras réagit en écrivain, en poète et en artiste."
À l'occasion du nouveau numéro de Nouvelle École, voici un entretien d'Alain de Benoist à propos de Charles Maurras datant de 2001, dans le Bulletin Charles Maurras.
Comment avez-vous rencontré l'œuvre de Maurras ? J'ai fait la connaissance de l'œuvre de Maurras au tout début de l'année 1960. J'avais alors à peine plus de seize ans. A cet âge-là, on a surtout les convictions de ses curiosités. J'ai d'abord découvert l'hebdomadaire Aspects de la France, que j'ai lu régulièrement pendant quelques temps. Le 31 mai 1960, j'ai également assisté à une réunion organisée au Musée social par la Restauration nationale. Quelques mois plus tard, venant d'entrer en faculté de droit, j'ai fréquenté un cercle d'Action française qui se réunissait au domicile du futur avocat Bernard Vincenti. On y lisait des pages de Maurras. C'est là que j'appris que le …