Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé France

Alain de Benoist sur Charles Maurras

"Maurras est aujourd’hui l’un de ceux, innombrables, qui font les frais de l’inculture contemporaine" Alain de BenoistLePost Archives | Entretien avec Alain de Benoist | Page Facebook Nouvelle Ecole





Christian Bouchet : Vous avez écrit sur Charles Maurras, vous êtes connu comme possédant dans votre bibliothèque un rayon de Maurassiana que nombre d’Universités vous envieraient, vous êtes-vous jamais considéré comme maurrassien ou, a minima, comme influencé par sa pensée ?


Alain de Benoist : Non, jamais. À l’âge de seize ans, j’ai fréquenté pendant quelques mois un cercle d’Action française. Ce que j’y ai entendu ne m’a pas convaincu. Par la suite, j’ai du lire cinq ou six cents livres de et sur Maurras – j’ai même publié une bibliographie maurrassienne de près de deux cent cinquante pages –, sans que cela fasse de moi un disciple du maître de Martigues. La pensée de Maurras est à la fois l’héritière de l’école contre-révolutionnaire et du positivisme d’Auguste Comte ; or, je ne …

Charles Maurras sur l'avenir du roi, de la monarchie et de la France

FACULTE DES LETTRES D'AIX-EN-PROVENCELe 16 Septembre 1884Baccalauréat 1ère partieEpreuve de français COPIE DE CHARLES MAURRAS,
ÉLÈVE DE PREMIÈRE A L'ÉCOLE SECONDAIRE LIBRE
DU SACRÉ-COEUREn raison de l'épidémie de choléra qui sévissait dans la région, les épreuves du baccalauréat qui devaient se passer au mois de juillet avaient été repoussées jusqu'à la rentrée suivante. DISSERTATION FRANCAISE


Turgot retiré au château de la Roche-Guyon chez la duchesse d'Enville écrit à Voltaire pour le remercier de l'appui qu'il lui a prêté pendant son ministère, pour lui expliquer les causes de sa disgrâce et lui exprimer son inquiétude pour l'avenir du roi, de la monarchie et de la France.



Monsieur,

Depuis longtemps vous avez appris ma retraite, et, je n’en doute pas, la chute d’un ami qui vous est si dévoué a dû éveiller en votre cœur un écho sympathique. Retiré dans une belle solitude et un peu distrait de mes noires pensées par les soins d’une attentive amitié, j…